Posts Tagged ‘Arts en scène’

Les périples févrieux des N’Improtequoi

Févrieux, ça veut dire « qui a un rapport lointain et/ou distant avec la fièvre du février soir, notamment ceux qui sont éloignés du matin », pour ceux qui se demandaient. Ça n’est pas inclus dans la réforme, parce que l’Académie Française n’a que faire des dizaines de lettres de suggestions que je lui envoie tous les ans, mais on n’est pas là pour parler fétichisme.

En janvier, nous avons eu le privilège, l’honneur et l’avantage de recevoir la TIPS, qui ont été formidables. En février, on s’est dit qu’on allait jouer trois fois plus. Alors voilà le topo… Le vendredi 12 février à 20h30, nous jouons à domicile avec la formidable LUDO. Ça ressemble à ça :

Match d'improvisation LUDO et N'Improtequoi du 12 février 2016

Comme d’habitude, l’entrée est à 3 euros (ou 2 euros si tu fais partie du COF), ce qui est un prix parfaitement cool pour un match d’improvisation. Il y a beaucoup de choses à en dire, à part que la LUDO défonce et qu’on aimerait défoncer tout autant, mais je vous recommande cet événement Facebook. Vous pouvez vous y inscrire et vous déclarer intéressé, pour manifester votre intérêt ou être inscrit. Je ne peux que vous encourager à venir assister à cette soirée qui devrait apporter une réponse claire et définitive à la question « hein ? »

Le samedi 13 février, toute la journée nous serons au festival Les Arts en Scène où, parmi un paquet de choses, se déroulera un tournoi d’improvisation. C’est sur le campus de l’ENSTA et l’entrée est gratuite pour une journée à base de musique et de barbes à papa (on me chuchote qu’on dit en fait une barbe de papa, tout comme on dit un fils à papa), ce qui fait un prix très raisonnable, là encore. Par contre, en raison d’un vrai tas de cons qui a intervenu en novembre dernier, l’inscription est obligatoire. Vous trouverez plus d’informations et pourrez vous inscrire directement sur le site des Arts en Scène.

Enfin, le mardi 16 février à 20h15, nous irons à Cergy pour affronter l’équipe résidente : la Lidé. La Lidé ne déconne pas. La Lidé, c’est serious business. Mais on tient bon, on y va et on vous invite à nous suivre, parce qu’on va tenter d’aller faire un beau match avec eux. Pour de vrai de vrai. Nous vous en dirons un peu plus dans quelques jours, dès que nous serons capables d’en parler sans trembloter nerveusement.

Bisous.