La TIPS et des souvenirs si proches

Nous sommes en février et force m’est de reconnaître que j’ai complètement oublié d’écrire ici le mois dernier. Enfin non, je n’ai pas oublié : j’y ai pensé et je m’en suis voulu. D’autant plus qu’il y avait des choses somme toute fort cool à annoncer, qui ont donné des choses somme toute fort cool à regarder. J’en reparle juste après, à titre posthume – personne n’est mort, mais ça sonnait un peu plus cool que « j’ai oublié déso ».

match d'improvisation - tips - n'improtequoi - vendredi 15 février 2019 à 20h30
Si tu ne dois retenir qu’un seul truc de cet article, c’est qu’on joue le 15 février avec la TIPS, qu’on t’aime et qu’on ne sait pas compter les trucs.

Dans une petite quinzaine de jours, le vendredi 15 février à 20h30 nous recevrons la TIPS ! La TIPS est une équipe tout ce qu’il y a de plus plaisante à rencontrer. On aime leur jeu, on aime leur hymne et on aime aussi les inviter. Donc paf : on les a invités pour jouer avec eux et entendre leur hymne. On est efficaces, comme ça. Comme le veut la coutume, ça se passera à l’ENS, au 45 rue d’Ulm, en pleine Salle Dussane. On a même prévu d’utiliser l’estrade pour jouer et les sièges pour que vous puissiez vous asseoir et regarder – c’est dire combien ça va être cool ! Si face à tout ça, vous n’avez pas très envie d’aller vous inscrire aussitôt sur l’évènement Facebook pour nous signifier votre envie de nous rejoindre, je ne sais pas ce qu’il vous faut.

Le mois dernier ? Nous avons eu le privilège de recevoir les Gibbons Masqués le 17 janvier. C’était merveilleux. D’aucuns diront d’ailleurs que les Gibbons Masqués sont les véritables animaux fantastiques. On a enchaîné le 31 avec un match retour avec les Intermédiaires (qui étaient venus nous épater au mois de novembre) à l’Improvibar. Ça et j’ai appris l’existence d’un distributeur automatique de pommes de terre, dans le village de Grivesnes, ce qui n’est pas sans s’accompagner d’un « quelle époque on vit, tout de même ! » Donc voilà, un mois bien rempli dont j’aurais pu parler plus en détails, mais on me hurle dans l’oreillette que cet article est trop long. Je m’arrête donc ici – meurtri par mon incapacité à crier l’importance des patates, muselé par la bienséance censuro-tuberculesque, mais non moins fan de toi qui me lis.

Bisous !

Pour venir voir les Non-Sens, c’est par là

Ça y est : on a atteint ce moment où il fait plus nuit que jour, sauf que là, ça commence à vraiment se voir. C’est inévitable, je ne sais d’ailleurs pas pourquoi je me sens obligé de le souligner : tous les ans c’est pareil. Du coup, tous les ans, pour tenir, on sort les décorations de Noël, on mange du chocolat tous les matins, on se prépare à s’offrir des cadeaux et autres stratégies toutes plus malines les unes que les autres pour faire face au désespoir. Mais cette année, on a décidé de monter les choses d’un cran, parce que tout ça, ça ne suffisait plus.

Cette fois-ci, on a décidé de jouer avec les Non-Sens.

Match avec les Non-Sens

Je pourrais aussi bien arrêter mon article ici : l’affiche est mise, le lien vers l’évènement Facebook est là – que dire de plus, dans l’absolu ? Mais là, comme ça, tel que je te regarde à travers ton ordinateur, j’ai le sentiment que tu n’es peut-être pas au courant de l’implication de ces mots, de l’ampleur du bonheur, ni même de la force dévastato-évocatrice de cette absence de sens.

Sache donc que les Non-Sens sont une formidable équipe avec qui jouer est invariablement un Bonheur, avec un grand B. (Je le ferais bien encore plus grand, mais mon amour des Non-Sens n’a d’égal que celui des règles de la mise en page, et je ne ferais donc pas ça à mon paragraphe. Mais sache l’intention y était et que l’hésitation a duré un instant tout entier.) Et qu’en général, si c’est un plaisir à jouer, c’est un plaisir à regarder. C’est donc une rencontre placée sous le signe du plaisir, du confort et du chocolat chaud* qui s’annonce là.

Alors n’hésite plus. Non, j’ai dit n’hésite plus ! Teu-teu-teu, on s’arrête ! Ne fais pas semblant, ça ne fonctionne pas ! Pas de blague, hein, je t’ai à l’œil ! Viens, c’est tout.

Bisous.

*Chocolat chaud non-inclus, mais fais-moi signe après le match, on se trouve un moment tous les deux, j’ai des adresses.

Attention, devant toi ! L’annonce d’un match d’improvisation !

C’est en direct de l’autre bout du sommeil, à l’antipode de la forme, pile poil au milieu du mode d’emploi d’une rustine, que je viens vous annoncer notre prochain match.

J’entends d’ici votre cœur faire « bouboumbouboum, bouboum, bouboum, bouboum, bouboum, bouboum ! » Il se trouve que ça veut dire « HIIIII », en morse. C’est dire combien votre cœur a hâte !

Nous jouerons donc ce jeudi 15 novembre à 20h30 avec les Intermédiaires. Ça se passera dans notre désormais indispensable Salle Dusanne, à l’ENS, au 45 rue d’Ulm, dans le 5e arrondissement de Paris. Et, détail important : ça ne sera pas un récital de ballet.

affiche du match d'improvisation avec les intermédiaires et les n'improtequoi
Une nouvelle tentative de changement de cap, mais en fait non, ça ira.

Comme à notre habitude, nous avons fait un évènement Facebook, de manière à ce que vous puissiez vous engager sur l’honneur à venir assister à cette rencontre. Vous pourrez même le partager, en parler ainsi à votre entourage de manière pratique et conviviale. Car oui, on peut faire tout ça grâce à l’internet mondial 2.0 du futur !

Voilà, cet article étant à présent terminé, je vous propose qu’on se retrouve ce jeudi. D’ici là, je vous invite à être adorable avec votre prochain, mais aussi à dormir occasionnellement, parce que c’est quand même dans plusieurs jours et que ça ferait long sans dormir.

Bisous.

On reçoit bientôt les Touchatous de Chatou

Ça y est, la rentrée bat son plein, ce qui soulève deux questions indispensables : qui est ce fameux plein et comment peut-on l’aider ? Le mystère est entier : l’enquête est ouverte.

En attendant que les forces de l’ordre fassent leur travail, parlons de ce mois d’octobre qui a déjà bien commencé ! En effet, nous sommes allés rendre visite à la LIDÉ de Cergy tout récemment, chez eux, à la 33 Tour, ce mardi 9 octobre.

Forts de cette rencontre, nous n’avons fait ni une ni deux et avons invité les Touchatous de Chatou, une de nos équipes favorites. Ils viendront jouer avec nous le vendredi 19 octobre, à 20h30 dans l’Amphi Rataud/Galois. Derrière ce nom improbable se cache en fait un changement de nom de salle : il s’appelait Rataud, il s’appelle maintenant Galois, tout le monde l’appelle donc Rataud/Galois. Pourquoi changer le nom d’une salle, me demandez-vous ? Ah non ? Ah je croyais, pardon.

Et puisqu’une image vaut mille mots, nous avons choisi de faire une affiche comportant 1078 mots (ou alors j’ai mal compté) :

affiche du match d'improvisation touchatous n'importequoi 19 octobre 2018
On a envisagé de complètement changer de direction dans l’asso, et puis on s’est dit non.

Par ailleurs, vous pouvez tout-à-fait retrouver toutes ces informations sous la forme d’un évènement Facebook, qui vous permettra d’annoncer publiquement votre participation à cette soirée, tant et si bien que vous ne pourrez plus revenir en arrière et serez obligés de venir.

Sur ce, j’aurais bien continué cet article, mais je suis en grève de l’écriture jusqu’à ce qu’on remette la main sur la rentrée pour qu’elle réponde de ses crimes que je qualifierai de dégueulasses sans rougir.

À bientôt, donc !

(Ah zut, raté.)

De la rentrée 2018-2019, cette fois ça y est !

Mise à jour : les cours débutants sont complets pour cette année. Merci à toutes et à tous !

Bonne et heureuse fin de vacances ! Les prélassements ensoleillés s’arrêtent tout de suite : sus à l’insouciance, exit l’excitation, fin du fun !

Ah… attendez, non : on me hurle dans l’oreillette que non, que l’année promet son lot de moments délicieux, que l’automne pointe le bout de ses belles couleurs et que c’est aussi la rentrée de l’impro. Ça aurait d’ailleurs été signifié aux étudiants de l’ENS sous la forme d’un premier cabaret le mardi 11 septembre dernier !

cabaret d'improvisation du mardi 11 septembre 2018 - n'improtequoi
(D’ailleurs, on avait l’air prêts.)

Après avoir inséré cette affiche dans l’article, je constate que la sagesse populaire nous ment : une image ne vaut pas mille mots. Parlons donc peu, parlons donc mieux : c’est bientôt la rentrée et si tu veux nous rejoindre, c’est probablement possible.

Les informations principales

Nous

Nous avons habituellement deux cours d’impro par semaine : un débutant et un confirmé. Cette année, comme beaucoup d’autres, nous n’accueillerons que des débutants car le cours confirmé est déjà bondé. Toutefois, si vous avez déjà une expérience en impro et que ce cours vous intéresse, c’est possible – c’est juste qu’à partir d’un certain nombre d’années, on pense que ça sera moins satisfaisant.

Les cours débutant ont généralement lieu le lundi soir à l’ENS, soit de 19h à 21h, soit de 21h à 23h, et regroupent essentiellement des étudiant·e·s de l’ENS et d’autres écoles alentours. Il n’est pas nécessaire de faire ou d’avoir fait l’ENS pour y participer. En moyenne sur l’année, un cours sur deux est animé par un intervenant extérieur, tandis que l’autre est animé par un N’Improtequoi du groupe confirmé.

Il est possible – et recommandé – d’assister à un cours d’essai avant de s’engager pour un semestre : au-delà, l’adhésion semestrielle coûte 50 euros. D’après un calcul scientifique, sur une échelle de peau d’balle aux yeux de la tête, ça fait environ pas cher. Par contre, même pour n’assister qu’à un cours d’essai, inscrivez-vous ici.

Notre objectif est de créer des groupes équilibrés, où nous pensons que nous pourrons nous entraîner dans une ambiance aussi saine et bienveillante que possible. Ça impliquera aussi de ne pas être trop nombreux, donc hâtez-vous !

Vous

Pour vous inscrire, laissez simplement un commentaire sur cet article : il ne sera pas publié, mais nous y aurons accès de notre côté et vous répondrons par e-mail.

Précisez :
– votre nom,
– votre e-mail (vérifiez bien),
– vos éventuelles expériences en théâtre/impro précédentes,
– ce que vous attendez de ces cours (que ce soit en tant que débutant ou non),
– si vous avez des préférences/obligations pour le groupe de 19 à 21h ou celui de 21 à 23h,
– et tout ce que vous pourriez avoir envie de nous dire à votre sujet.

De même, si vous avez la moindre question, n’hésitez pas ! Nous ferons notre possible pour répondre à tout le monde en vous donnant tous les détails pratiques une fois que les choses seront au point.

Je crois que c’est tout

Je crois que c’est tout.

Si vous avez des questions, des remarques ou peut-être du chocolat, laissez un commentaire avec votre e-mail et nous vous répondrons dès que possible.

Bisous.

De l’inspiration et des gens épatants

Un petit message court d’utilité publique : si vous n’avez pas de prés dans lesquels gambader pour passer le temps cet été, je vous invite à regarder les spectacles des 72 heures de l’impro, le festival d’improvisation parisien, filmés. Bon, c’est litigieux : certains disent « 78 heures » pour cette année, mais globalement on s’y retrouve.

Ils se trouvent sur cette chaîne Youtube et si vous avez un peu de temps et l’envie de voir des improvisateurs qui se font plaisir, n’hésitez pas.

De notre côté, la rentrée aura lieu quelque part entre septembre et octobre. Évidemment, je ne veux pas dire pile dans l’interstice entre les deux mois, mais bien que nous n’avons pas encore tout-à-fait déterminé les dates. L’interstice entre deux mois n’existe pas vraiment, ça n’aurait pas de sens ! Vous alors, toujours le mot pour rire…

Bref : si vous voulez être tenu·e au courant, n’hésitez pas à nous laisser un message en commentant cet article (ça ne sera pas publié) et en nous parlant de vous.

Cet article étant à présent terminé, vous pouvez continuer de passer un bel été.

De la relaxation estivale, en préparation de la rentrée

Oh mais… oh ! Vous ici ! Quelle surprise, quel bonheur ! Entrez entrez, mettez vous à l’aise, est-ce que je vous sers quelque chose ? Une introduction beaucoup trop longue, un peu d’auto-flagellation et très peu d’information utile ? Ça marche.

Là, dans l’immédiat, c’est l’été.

Un de mes passe-temps préférés, l’été, c’est de regarder du chocolat fondre. La technique de relaxation ultime, en trois étapes… D’abord, se tenir à l’ombre pendant qu’une demi-tablette de chocolat s’étale doucement sur une assiette au soleil. Se concentrer alors sur les carrés qui fusionnent les uns dans les autres, comme autant de petits soucis qui disparaissent doucement, pour se fondre en une flaque, qui devient alors attaquable à la petite cuillère. Tremper des fruits dans la flaque problématique et éliminer la métaphore chocolatée à grands coups de dés de poire, de rondelles de banane, ou d’entièretés de fraises. Si vous en mangez cinq par jour, vous faites d’une pierre deux coups : c’est aussi mon astuce minceur de l’été. Officiellement, j’ai honte, mais vous et moi savons bien qu’il en est tout autrement.

Nous sommes toujours en été, et en parlant de honte, nous n’avons pas mis ce site à jour depuis le mois de janvier. Nous avons pourtant terminé la saison en beauté, en enchaînant de belles rencontres avec des équipes toutes plus cool les unes que les autres. La page Dates a d’ailleurs été mise à jour avec nos évènements des quelques derniers mois. Mais rien n’y a fait : ce site est resté silencieux pendant tout ce temps. Ô scandale absolu, ô honte et position fœtale.

Et voilà qu’en plus, on vient vous annoncer que la saison est terminée ?

Oui.

Mais bonne nouvelle : comme tous les ans, la fin d’une saison est suivie de très près par le début de la suivante. Viendra ensuite la rentrée, ses cours débutants, ses nouveaux arrivants. Peut-être en ferez-vous partie ?

On donnera plus d’informations dès qu’on aura organisé tout ça, mais ce qui est écrit sur la page Cours reste vrai : les cours ont lieu une fois par semaine et l’inscription coûte 50 euros par semestre. Pas besoin d’avoir fait de théâtre ou d’improvisation pour participer : si vous êtes motivé·e ou si vous hésitez et que vous avez des questions, vous pouvez nous contacter dès maintenant. 🙂

Pour ce faire, laissez simplement un commentaire sur cet article : il ne sera pas publié et nous vous recontacterons directement.

En attendant, j’ai des fruits à decouper : mon chocolat est presque fondu.

Bisous.

Voici 2018, exactement comme prévu !

Bonne année !

Ça fait quelques mois qu’on ne s’était pas parlés ici. J’espère que ça va, que tu as passé une bonne deuxième moitié de 2017, que la vie a été chouette et que les récentes fêtes de fin d’années ont été sympathiques à ton endroit. Nous, comme bonne résolution, on a décidé de dépoussiérer un peu ce site.

Comme les gens qui sont restés sans réponse s’en douteront : les cours d’impro cette année se sont remplis à une vitesse folle et (mea culpa) nous n’avons pas répondu à toutes les demandes arrivées ici, que nous avons vues trop tard. Promis juré, ça ne se reproduira plus – ça fait partie des bonnes résolutions aussi.

Sinon, tout récemment, on a joué un cabaret d’improvisation ! Pourquoi ? Pour entamer l’année comme il se doit, d’après la convention sur les bonnes choses de décembre 2017, pardi ! Si tu n’étais pas là, pas de panique : la convention prévoit des séances de rattrapage.

On se retrouve notamment le mois prochain, les 16 et 20 février, pour un match à domicile et un autre à l’extérieur. Mais je reviens t’en dire un peu plus très bientôt.

Bisous.

Des nouvelles d’avril

Ah, Avril ! La vigne est en fleurs, l’humour est en pleurs et les rimes… bref !

C’est un mois pendant lequel nous jouerons deux dates, que je passe te présenter très rapidement, parce que je dois retourner à la popote juste après.

Ce jeudi 20 avril à 20h30, nous accueillons la LUDO pour un match qui promet d’être époustouflant. Et rien que pour l’utilisation du mot époustouflant en 2017, je pense que tu devrais venir faire un tour. Sans grande surprise, ça se passera à l’ENS, au 45 rue d’Ulm dans le 5e arrondissement de Paris, en Salle Dussane. L’entrée coûtera 3 euros et Grégoire aimerait beaucoup que tu sois là. Le voici.

Puis le vendredi 28 avril à 20h00, nous nous rendrons au Théâtre de Verre (oui oui, tu sais, celui au 19 rue Henri Ribière dans le 19e arrondissement, accessible avec la 11 ou la 7bis. Mais si, tu sais, la 7bis, la ligne dont 189 personnes connaissent l’existence.) pour rencontrer les Non-Sens. Les Non-Sens, nous les avons déjà croisés chez nous et on ne s’est même pas demandés un seul instant « mais comment êtes-vous rentrés ici ? » en criant tellement ils étaient sympathiques ! C’est dire !

A très vite, bisous !

Les Touchatous de décembre et la Nuit d’Ulm

Attention, est-ce que tu es prêt-e ?

Retournement de situation ! Perturbation des habitudes ! Chamboulement de la vie ! Notre match de décembre ne sera pas en plein milieu du mois. Non, notre prochain match sera en fait le jeudi 1er décembre, soit « tout bientôt » comme on dit dans le jargon. Nous avons quand même décidé de garder l’heure de 20h30, parce qu’on s’est dit qu’à 3 heures du matin, l’équipe en face, issue de lointaines contrées (la terrible zone 4) n’aurait plus de RER pour rentrer après. Du coup, voici l’affiche !

affiche du match d'improvisation touchatous n'improtequoi
La qualité des effets visuels est incroyable pour 2016.

Comme à son habitude, cette affiche devrait te donner toutes les informations dont tu as besoin pour te rendre à cet événement de haute volée. Néanmoins, les voici à nouveau ici : nous jouerons contre les fameux Touchatous de Chatou. Ils sont beaux, ils sont forts et ils touchent à tout. Ça se déroulera à l’ENS, au 45 rue d’Ulm, dans le 5e arrondissement de Paris. L’entrée du match coûtera 3 euros (seulement 2 si tu es membre du COF) et tu peux signaler ta présence sur Facebook en passant par ce lien. C’est aussi un moyen formidable de partager l’information avec tes amis, à moins qu’ils ne lisent cet article par-dessus ton épaule, auquel cas : coucou, toi !

Par ailleurs, si tu ne fais pas partie des chics gens résidents de l’ENS, tu ne sais peut-être pas déjà que ce samedi 26 novembre s’y déroule le gala traditionnel de l’école, aussi connu sous le nom de La Nuit d’Ulm. C’est un drôle de mot, « gala. » Cette année, il aura pour thème « De jour comme de nuit » et nous y jouerons un cabaret d’improvisation de 23h à minuit. Il y aura évidemment plein d’autres choses à se mettre sous la dent ce soir là, tu trouveras toutes les informations et les préventes sur le site de l’événement, juste là. Tu me permets de te tutoyer ?

Bisous.