Un peu d’histoire – match du 8 février

Au commencement, il n’y avait rien. Les N’Improtequoi flottaient dans le néant intersidéral du vide de l’espace, en attendant tranquillement le Big Bang – Bibi, tel qu’ils l’appelaient. Lorsqu’il a fini par arriver, on a pu passer aux choses sérieuses : plein de bordel s’est mis en place dans l’univers parce qu’il fallait bien occuper les scientifiques, on a inventé la drogue parce qu’il fallait bien occuper les occupants des maisons de retraite et les N’Improtequoi se sont rassemblés parce qu’il fallait bien trouver quelque chose à faire des autres – Bibi avait pensé à tout. Sacré Bibi. Aussi, la joyeuse petite troupe commença-t-elle son existence dans une grande école parisienne de renom : Sciences-Po. Si si. En effet, les N’Improtequoi n’ont pas du tout commencé leur vie à l’ENS, mais bien en 2002.

Et puis quelqu’un a dormi dans la pièce du bas parce qu’il avait prêté son pull, si bien qu’ils ont déménagé à l’ENS et sont depuis connus comme l’équipe de ladite école. La paix fut instaurée et tout le monde se fit des bisous, à part la concordance des temps, qui décidera qu’elle alla se suicider. Tout le monde oublia l’histoire du mec au pull et on en resta là…

Jusqu’à la récente PROVOCATION EN DUEL (attention, caps lock) d’une NOUVELLE ÉQUIPE DE SCIENCES-PO (en gras !) qui avait décidé de s’appeler les Improspectus et qui voulait faire un concours du plus mauvais jeu de mots dans le nom d’équipe. Leurs mots furent les suivants : « hey mec, ça te dit on fait un match à sciences-po ou un truc comme ça ? » Sans plus attendre, on créa un évènement sur Facebook pour que les absents puissent faire semblant d’être désolés et étaler le point auquel ils allaient faire un truc mieux pendant ce temps. On twitta aussi pour en parler et bien vite tout Paris était au courant de cet évènement d’une symbolique absolument folle. Les gens se passaient l’information : « mardi 8 février à 19h, à Sciences-Po, c’est-à-dire au 13 rue de l’Université« . (Les gens ne savaient pas parler en code.) Bientôt, la rumeur arriva aux oreilles de Bibi le Big Bang, qui jura (à défaut de pouvoir pyréner) d’assister au match.

tl,dr : venez rencontrer le Big Bang. Et lisez en entier, espèces de flemmards.

Une réflexion sur « Un peu d’histoire – match du 8 février »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *