Dernières publications

Fleur d’Autrucheau

Je me suis toujours demandé, qu’est-ce qui est plus fort, une Hippopotruche, ou une Rhinotruche ? Parce que, là, d’un coup, la corne, elle permet de creuser plus vite la terre. Mais avec un cou plus long, l’hippopotruche peut éviter de se retrouver à la verticale en plongeant la tête. Je m’en doutais… ça finirait forcément en concours de poirier…

Heureusement, le premier catch Hippopotruche vs Rhinotruche n’aura pas lieu jeudi soir prochain… enfin, s’il a lieu, ça ne pourra de toute façon être que lors du match :

affiche-2013-11-18

 

Je voudrais pas commencer à râler, mais j’aime trop les prétéritions pour éviter cela. Suis-je le seul à la trouver discriminante, cette affiche ? Vous trouvez-vous pas, vous ? Les aveugles, déjà qu’ils ont du mal à la lire, le texte les nargue… Comment regarder s’ils ne le peuvent pas ? Comment sauront-ils qu’il y a un match à 20h30 au 45 rue d’ULM en salle Dussane le Jeudi 21 Novembre 2013 ? Hein ? (En plus, discriminant, c’est pas un mot pour sourd non plus… Essayez de leur crier « Minant ! », hein !)

Bon, si t’es pas manchot, clique sur ce lien, et clique sur tes amis (enfin, leur photo) pour qu’ils fassent de même et ami de suite ! (c’est un jeu de mot avec ainsi de suite, mais il marche pas trop… Et voilà enfin quelque chose en faveur des culs de jatte.)

Bon, à présent que je n’ai plus à me préoccuper de ma mauvaise réputation, je vais remettre de l’huile sur le feu !

 

SI t’as une joue,

Bisous !

N’attendons pas 2041 !

Aujourd’hui, j’ai ouvert Wikipédia à la page 143, c’était beau. Vous n’y verrez pas grand chose (enfin, pour le moment, car plus cet article devient populaire, plus cet article sera populaire). Par contre, je peux vous assurer que si vous allez au 45 rue d’ULM à 20h30 le vendredi 4 octobre prochain (pas celui dans 28 ans… enfin, peut-être que ça en vaudra la peine… Allez, rendez-vous aussi là-bas dans 28 ans !), vous verrez de grandes choses. Eh oui, c’est la rentrée spectaculaire des N’improtequoi !

affiche-2013-10-04

Comme tu ne l’as pas lu sur l’affiche si tu as un torticolis ou que ton travail bloque les images, on rencontre les Bradés pour notre premier match. Comme ils sont cools, on les fait revenir pour vnotre plus grand bonheur ! Le « nvotre » est évidemment causé par une faille de la mécanique quantique, il paraît qu’un chat a essayé de lire cet article pendant que je l’écrivais, et paf, le drame.

A présent, tu n’as qu’une hâte, c’est venir. Mais n’oublie pas de partager cet événement, et ce dès maintenant !

Bon, qui dit rentrée des matchs dit aussi rentrée des cours (pas celle des sets par contre). Pour en savoir plus, n’hésites pas à regarder l’article en dessous. Et surtout, n’oublie pas de parler 3 fois par jour avec tes chaussettes.

Bisous !

Ouverture des inscriptions 2013-2014

Une nouvelle année (scolaire, hein !) démarre. Qui dit nouvelle année dit nouvelles séances d’improvisation. Et qui dit nouvelles séances d’improvisations dit nouveaux improvisateurs. Et qui dit nouveaux improvisateurs dit toi, là. Oui, je te vois, dans le coin, au milieu de la foule. Tu rêves de démarrer l’improvisation ? Ca tombe bien, on rêve de te voir improviser avec nous !

Pour 2013-2014, nous vous proposons toujours deux cours hebdomadaires : lundi et mercredi.

Celui du lundi (21h-23h) s’adresse aux débutants en improvisation théâtrale et est tantôt animé par un improvisateur professionnel, tantôt par un N’Improtequoi confirmé. Tout le monde se kiffe : on cherche avant tout à s’amuser et à se relâcher. Les séances d’essai démarreront à partir du lundi 23. Si tu veux essayer, donne nous ton mail pour t’intégrer à ces séances. Et si les premiers essais sont approuvés par ton label « Pourquoi j’ai pas découvert ça plus tôt, on se revoit tous les lundis ? », tu pourras rester encore plus longtemps ! La cotisation demandée sera de 50 euros par semestre, ce qui fait qu’en plus d’être trop cool, on est pas cher.

Celui du mercredi (21h-23h), pour les confirmés, est animé trois fois sur quatre par un improvisateur professionnel, sinon on s’entraîne comme des grands. Tout le monde s’y kiffe également, mais les bases que l’on acquiert le lundi sont indispensables pour pouvoir suivre. Noyau dur les gars, noyau dur. À noter que les élèves confirmés ont également accès à l’entraînement du lundi – c’est même encouragé. La cotisation est de 70 euros par semestre, ce qui est un peu plus cher que le lundi, mais quand même pas trop, ça va.

Vous pouvez retrouver toutes ces informations sur la page Cours.

Au plaisir d’improviser avec toi (oui, toujours toi, là, qui esquisse un petit sourire (j’espère (parce que sinon, ça fait tâche) vraiment) (parce que si c’est pas un sourire, j’ai peur pour ma maison…)) !

Bisous !

La fin est proche et tout ça

Non, Windows, je ne veux pas activer les touches rémanentes, je sais juste pas comment commencer mon article. Laisse-moi écrire, tu vois bien que j’essaye de dire un truc au lecteur ! Rhalala, quel filou ce Windows et ses fonctions d’accessibilité… Salut, lecteur. Comment tu vas ? On s’est pas parlés depuis décembre… Est-ce que 2013 a été gentille avec toi pour l’instant ? Moi j’ai pas à me plaindre : c’est juste que j’aime ça et c’est dans cet esprit que je vais râler céans, 250 pages durant, sur divers sujets, à commencer par le fait qu’on me souffle que non, je ne suis pas là pour ça, j’ai des choses à vous annoncer. Censure ! Muselière ! Fascisme ! Ok j’arrête.

Pour clore l’année, on vous invite ce jeudi 13 juin en Salle Dussane (dedans l’ENS, 45 rue d’Ulm, dans le 5e arrondissement) à venir nous voir jouer un triptyque d’improvisation. L’entrée ne vous en coûtera que 3 euros, voire même 2 si vous êtes membre du COF. Et puisque je n’ai pas encore l’affiche, je vais me la jouer David Bowie.

Maintenant vient la question : qu’est-ce qu’un triptyque d’improvisation ?

Maintenant vient la réponse : c’est un peu comme Cloud Atlas mais avec trois histoires au lieu de mille, avec trois équipes différentes au lieu des mêmes acteurs partout et sans les connexions entre toutes les histoires construisant petit à petit un discours surpuissant sur les répercussions immenses des vies de chacun. Ok, c’est pas la meilleure comparaison de la Terre. En fait, c’est trois équipes qui jouent chacune une longue improvisation en se passant le relai au long de la soirée. Les joueurs ont droit à différents accessoires et à des éléments de costume, en contrepartie de quoi ils doivent vous éblouir de retournements, d’émotions, d’effets spéciaux, de folie et plus globalement d’excellentes raisons de laisser le tricot, le livre et le balai. La vie est un triptyque mon vieux, alors viens au triptyque ! Et dis-le nous sur l’évènement Facebook, ça nous sert à récolter toutes vos informations personnelles et petit à petit contrôler le monde être toujours plus gentils et sauver les pandas.

Bisous.

PS : Je viens de lire que dans l’article précédent, on vous annonçait déjà la clôture de l’année. Mensonge ! Désinformation ! Fascisme ! Vous ne m’aurez jamais ! Jamaaaais !

Le retour des Bradés.

Salut, je n’ai guère le temps de raconter ma vie cette fois, mais ne soyons pas triste. Parce que mercredi, on reçoit les Bradés. Et que moi, j’adore les Bradés. C’est pas pour rien qu’on les fait clore l’année. What ? Clore l’année ! Eh oui ! Parce que juin est confus, et qu’on fera surement un spectacle sans inviter d’autre équipe (histoire de finir dans l’intimité), eh bien les Bradés seront nos derniers guests. Tant de raisons qui rendent ce match immanquable !
Faites confiance à l’affiche : ça va déchirer. Mercredi. 15 mars. 20h30. Amphi Rataud. Suis les rires.

Affiche fantastique

Invite tous tes potes sur FaceTruc !

À bientôt et bisous.

Salut à toi !

L’ESSEC, c’est une école cool. Leur troupe d’impro, les Improvisibles, ils ont un nom cool. Avec du N’improtequoi Improvisible, on sent déjà que le prochain match d’impro va tenir ses promesses de grande maladise ! Il aura liue le 20h30 mercredi 10 avril, toujours dans le cadre des improvisades. Le dernier match des improvisades qu’on héberge cette année, d’ailleurs ! C’est donc ta dernière chance. Allez, viens ! Tu ne le regretteras pas, et tu ne t’ennuieras pas une seconde.

Maintenant vas propager la bonne parole via le catalogue d’humains.

Bon, j’ai pas le temps de raconter de bêtises (et tout ce qui est ci-dessus est absolument vrai !) alors je te laisse en compagnie de la dissection de Fathi :

À mercredi !

À bientôt et bisous.

Encore une victoire des N’improtequoi !

C’est sous un soleil écrasant que FHL Consulting se fit écrasée. Je me tenais non loin, dégustant des pommes de terre écrasées. Mon esprit était écrasé par le manque de diversité du vocabulaire de cet article. Cela ressemble vaguement à de vieux exercices sur les accords des participes passés. Mais dans ce cas, pourquoi y avait-il aussi un participe présent ? L’inspecteur René Crazé flairait l’entourloupe…

Mais laissons ici ce cher René pour discuter d’un sujet plus sérieux : FHL Consulting ont-ils vraiment perdu leur match ? Certainement pas celui contre les N’improtequoi ! L’ont-ils gagné ? Non Plus ! Haha ! Alors, comment résoudre ce paradoxe ?
« Bin oui on sait comment ça se passe, ça a finit par une égalité comme toujours, pfff on te voit venir depuis le début ! »
Excellente réflexion ! Mais… Tu es tombé en plein dans mon piège ! Sache que je te pardonne. En fait, le match n’a pas encore eu lieu ! HAHAHA ! Bin oui, j’ai quand même la décence d’annoncer les événements avant qu’ils ne se déroulent…

Excellente transition ! Le prochain match d’impro à Ulm, en salle Dussane au 45 rue d’Ulm, dans le 5e, aura lieu à 20h30 vendredi prochain ! Le 15 ! Et quinze, ça rime avec… avec… Eh bien avec rien en fait. Flûte. Mais viens quand même nous faire un triomphe ! Parce que ça rime avec… Euh… Applaudir à donf’, et pas grand chose d’autre. On n’a qu’à dire que triomphe rime avec quinze et tout est réglé. Et on affrontera FHL Consulting ! Et là on se rend compte que j’avais tout prévu depuis le début, et c’est l’extase. Et extase, ça rime avec pas mal de choses mine de rien.

Diffuse cet article autour de toi ! Ou si tu préfères, fais-le sur le site bleu.

Et vieeeens !

Et au fait, c’est dans le cadre des Improvisades. Genre avec un vrai gagnant qui continuera d’avancer dans la compétition et tout. On n’a jamais joué avec autant d’enjeu ! Ça va être du délire ! Et si tu veux plus de renseignements sur les Improvisades et voir d’autres équipes jouer, n’hésite pas à te balader sur leur réseau social ou sur leur site internet avec le maxi calendrier.

À bientôt et bisous.

N’impro vs N’impro vs N’impro

Un match d’impro en février. Qui dit mieux ? Nous ! Parce que chez les N’impro, on ne se contente plus de deux équipes. On en prend trois : plus on est, mieux on se réchauffe pour l’hiver !
Mais comment est-ce possible ? Eh bien c’est là toute l’astuce : on ne fait pas un match, mais un tryptique. Les équipes se suivent et ne se ressemblent pas, ce qui est cohérent parce qu’elles sont belles comme le jour. Trois impros, trois rythmes, trois histoires, toutes entremêlées, mais présentées avec un tel brio que tu ne t’y perdras pas. Tu vivras trois folles aventures en même temps. Triple tension, triple émotion. Et pour nous : triple applaudissement. Tu l’auras compris, tout le monde y gagne.

Je veux te voir !

Tu peux a priori tout trouver sur l’affiche* : c’est le mercredi 20 février à 20h30, au 45 rue d’Ulm à Paris, dans l’amphi Rataud (rentrer dans l’ENS. Aller tout droit, encore tout droit, toujours tout droit. Descends un étage. Bingo). Viens avec plus que tous tes potes. Tu peux même les inviter via le site bleu.

*couleurs non contractuelles.

Triple bise.

Les 3 glorieuses

Salut !

Là, c’est un week-end de malade qui commence ! Samedi, on a deux événements, bim ! En premier, un tournoi d’improvisation pour les arts en Seine, à l’ENSTA, sur leur campus tout neuf à Palaiseau ! L’impro prend toute l’aprèm, et il y a plein de choses à côté, de la musique, des merguez, bref : du bonheur. Un peu plus tard et encore plus au sud, on fait un match mixte ! Avec des joueurs d’équipes du monde entier (disons, de la région parisiene). Ça sera au Centre Culturel Jean Vilar, à côté de la Mairie de Saint-Pierre-du-Perray – 2 av des jasmins. C’est la cérémonie d’ouverture des improvisades, dont vous entendrez encore parler, pour sûr !
Ensuite, dimanche, on se repose (et vous aussi !), et lundi, on réattaque pour la semaine de l’environnement à l’Agro Paris ! Un match d’impro commençant à 19h au 16 rue Claude Bernard. Yeah !

Du coup je te dis à samedi, ou à lundi. Et peut-être même à dimanche si tu veux te reposer avec moi.
Graou.

Berk !

Barf, dans l’article juste en dessous, y a une pub in-text. C’est hideux. On est désolé pour ça. On va recruter une équipe de guépards pour punir l’immonde capitaliste qui a suggéré une telle idée. Lisez quand même l’article, c’est important.

À bientôt !
Fantôme.

EDIT : bon, si ça se trouve c’est mieux là. Je sais pas. J’ai toujours peur.