On second thought, let’s not go to the gala. It is a silly place.

Bon, donc on a joué au gala de l’ENSTA. À deux heures quarante-cinq du matin. Voilà mon compte-rendu : brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha PLUS FORT ! brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha ON ENTEND RIEN ! brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha viol de Marcel Pagnol sur scène, personne ne s’en souviendra brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha VOS GUEULES AU FOND ! brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha bon je crois qu’à part les 4 supporters de devant, tout le monde attend de voir le défilé et personne n’en a rien à cirer de ce qu’on fait brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha pendant à peu près 45 minutes. Tiens, voilà une vidéo rigolote avec un violoniste qui joue I Will Survive sans pantalon, puis qui la chante avec un drôle d’accent.

Mais puisqu’il est l’heure de breffer, breffons. Un nouvel évènement s’est glissé dans notre calendrier : on joue à la nuit d’Ulm le 27 novembre. On n’a pas encore d’horaire précis à vous donner, mais ça ne devrait pas tarder. À propos de choses qui ne devraient pas tarder (habile transition s’il en est), on a deux matchs prévus la semaine prochaine !

Le premier se tiendra mercredi 17 à l’ENS rue d’Ulm (enfin on espère qu’il se tiendra à l’ENS, parce qu’en ce moment l’établissement n’est pas très chaud pour laisser rentrer les gens, de peur qu’ils demandent des augmentations de salaires) à 20h45 en Salle Dusanne. Nos adversaires seront confirmés d’ici demain et seront annoncés ici même. Et je sais que j’ai dit qu’on allait arrêter d’annoncer les choses avec moins de 30 secondes d’avance, mais j’ai menti. Batman.

Le second se déroulera le lendemain, jeudi 18, à l’école Centrale. (J’ai envie de souligner le fait que ce n’est pas du tout au centre de Paris, mais personne n’a l’air de s’émerveiller des petites choses de la vie autant que moi, donc bon.) Toutes les infos sont sur le site de l’évènement qui est un peu énervant parce qu’il y a un player Deezer qui se lance tout seul, mais il a le mérite d’être clair, donc ça va.

Et maintenant je crois que je vais arrêter ce billet. Mais je reviendrai. Sauf qu’on aura effacé ma mémoire et que je serai devenu gentil. Ou un truc comme ça.

Une réflexion sur « On second thought, let’s not go to the gala. It is a silly place. »

  1. Cette vidéo est du grand n’importe quoi. Je valide. Je devrais peut être me mettre à chanter en boxer aussi.
    Ou pas.
    Okay.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *