Les nouveaux nouveaux sont là et les chats sont des enfoirés

Vous vous souvenez de quand les nouveaux étaient arrivés ? Et qu’entre temps ils sont devenus un peu moins nouveaux et vous les avez vu environ 7 000 fois ? Bah figurez-vous qu’on en a des nouveaux, encore plus nouveaux que les autres nouveaux d’avant. Ils ont peur, ils ont raison et je veux que tu viennes les acclamer super fort mardi soir, parce que ça va être la guerre InterN’impro.

Guerre d'impro du 13 décembre 2011

Je sais que c’est dans fort peu de temps, mais ce n’est que raison de plus pour en parler à tous tes amis pour bien leur montrer que toi, t’es un mec comme ça. Tu trouves des plans super cool à la dernière minute. Sauf si t’es une fille, auquel cas t’es une fille comme ça. Tu trouves des plans super cool à la dernière minute. (C’est pas mal non plus.) Mais l’idée principale reste la même : ramène plein de gens pour faire des bisous aux nouveaux nouveaux. Ça se déroule à l’ENS (45 rue d’Ulm, dans le 5e arrondissement) dans une nouvelle salle de théâtre toute fraichement rénovée – ce qui est un peu la classe quand même. Si tu ne connais pas l’endroit, tout sera adroitement fléché par nos professionnels du scotch et sache que tu peux toujours t’inscrire sur l’évènement Facebook du match, de façon à être automatiquement téléporté sur les lieux le moment venu. À condition de payer 1 euro de plus que les 3 que coûtent une entrée normale, mais je trouve que pour de la téléportation, ça va, c’est raisonnable.

Sinon, parlons peu, parlons chats. Parce qu’ils sont bien mignons à être bien mignons sur des vidéos des internets, mais moi j’aimerais quand même prendre un instant pour causer du point auquel les chats sont des enfoirés de hipsters nonchalants, qui se ramènent genre ils savent pas que t’es là, mais s’ils le savaient ils ne le remarqueraient même pas. Parce que ça va jusque dans leurs miaulements : ils ne peuvent pas se réjouir et crier « yahou » comme tous les gens heureux, non ; ils font ça à moitié, ils font des « mi-yahou », genre « meh, c’est cool, mais je connais, j’ai le même à la maison. Bon allez, je te laisse, je vais jouer dans un groupe de musique minimaliste ». Bande d’enfoirés de chats – CQFD.

Pour terminer, vous devriez tous aller voir la comédie musicale Frankenstein Junior qui se joue au Théâtre Dejazet, ça claque sa maman et ça s’arrête le 8 janvier. Mais d’abord, venez nous voir mardi, vu que nous on s’arrête mardi.

Top bisous.

PS : j’aimerais prendre un instant pour me féliciter d’avoir fait cet article de blog sans faire la blague un peu nulle de « c’est le dernier match de l’année » et me récompenser en trempant un carré de chocolat dans de la confiture de lait. Bravo, franchement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *