Faisons d’une pierre douze coups

Salut ninja. Depuis la dernière fois qu’on s’est parlés – oui, dans ma tête tu me réponds – il s’est passé plein de trucs. J’aurais du venir t’en parler plus tôt, mais j’ai été très occupé, tu comprends, les aléas de la vie, etc. Mais me revoilà, et je vais tout t’expliquer. En te vouvoyant.

Le match contre les Évadés de la Rue Barrow s’est fort bien passé : malgré les blocages de l’ENS et la surveillance un peu violente des entrées dans l’école, il y avait du public et le public était bien. En plus, je crois qu’on a gagné, mais je suis pas sûr, mais en fait c’est pas le truc le plus important dans un match d’impro. Non, vraiment.

Et puis le lendemain, on est allés jouer à l’école Centrale où l’on a rencontré la Lit de Camp (qui, en fait, veut réellement dire un truc : Ligue d’Improvisation Théâtralale de l’École Centrale des Arts et Manufactures de Paris – étonnant, non ?) pour un match assez cool contre des gens qui l’étaient tout autant et qui, alors que Sévan tentait désespérément de refourguer des flyers de la Nuit d’Ulm à tout le pays, nous en a dédicacé un.

Flyer dédicacé par l'équipe de la Lit de Camp

Ce qui me fait une transition toute trouvée pour te parler de ce qu’on fait cette semaine ! Car en effet, samedi, nous serons à la Nuit d’Ulm (le gala de l’ENS) à 21h30 en Salle Dusanne – celle où on joue à peu près tout le temps, sauf que le public sera super bien habillé. On y fera un petit match à 5 contre 5 où il y aura du fun. Du. Fun. À noter qu’il y aura plein d’autres trucs très chouettes, notamment un groupe qui s’appelle Anakronic Elektro Orkestra, et rien que pour eux, ça vaut le coup de payer la vingtaine d’euros que coûte la pré-vente. Alors rendez-vous sur le site de l’évènement pour tout savoir.

En attendant, il est toujours bon de rappeler que l’on joue CE SOIR LÀ MAINTENANT PUTAIN JE SUIS À LA BOURRE ah non ça va en fait, mais à 21h pour les 10 ans de l’Association Tremplin, dont j’avais déjà parlé quelques articles plus bas. Genre . On y joue contre l’ImproBinet, et promis, je leur demanderai si ça veut dire un truc aussi fou que la Lit de Camp. Mais le mieux, c’est encore que vous veniez vous-même. Évidemment, vous vous demandez pourquoi qu’on va à Télécom ParisTech et qu’on ne joue pas contre l’équipe de Télécom ParisTech ? Eh bien tout simplement : parce que.

Pour terminer, une nouvelle date s’est glissée dans notre calendrier : le 11 décembre nous jouerons un spectacle sur le thème « Back to the 70’s » au Café de l’envol québécois, près du Métro Monge. Je vous en reparle très bientôt, mais ça va être cool, alors réservez votre samedi. Et le spectacle du 15 décembre sera un Match Intern’Impro pour intégrer les nouveaux. Mais pareil : on en reparle bientôt. Bisous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *