On second thought, let’s not go to the gala. It is a silly place.

Bon, donc on a joué au gala de l’ENSTA. À deux heures quarante-cinq du matin. Voilà mon compte-rendu : brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha PLUS FORT ! brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha ON ENTEND RIEN ! brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha viol de Marcel Pagnol sur scène, personne ne s’en souviendra brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha VOS GUEULES AU FOND ! brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha bon je crois qu’à part les 4 supporters de devant, tout le monde attend de voir le défilé et personne n’en a rien à cirer de ce qu’on fait brouhaha brouhaha brouhaha brouhaha pendant à peu près 45 minutes. Tiens, voilà une vidéo rigolote avec un violoniste qui joue I Will Survive sans pantalon, puis qui la chante avec un drôle d’accent.

Mais puisqu’il est l’heure de breffer, breffons. Un nouvel évènement s’est glissé dans notre calendrier : on joue à la nuit d’Ulm le 27 novembre. On n’a pas encore d’horaire précis à vous donner, mais ça ne devrait pas tarder. À propos de choses qui ne devraient pas tarder (habile transition s’il en est), on a deux matchs prévus la semaine prochaine !

Le premier se tiendra mercredi 17 à l’ENS rue d’Ulm (enfin on espère qu’il se tiendra à l’ENS, parce qu’en ce moment l’établissement n’est pas très chaud pour laisser rentrer les gens, de peur qu’ils demandent des augmentations de salaires) à 20h45 en Salle Dusanne. Nos adversaires seront confirmés d’ici demain et seront annoncés ici même. Et je sais que j’ai dit qu’on allait arrêter d’annoncer les choses avec moins de 30 secondes d’avance, mais j’ai menti. Batman.

Le second se déroulera le lendemain, jeudi 18, à l’école Centrale. (J’ai envie de souligner le fait que ce n’est pas du tout au centre de Paris, mais personne n’a l’air de s’émerveiller des petites choses de la vie autant que moi, donc bon.) Toutes les infos sont sur le site de l’évènement qui est un peu énervant parce qu’il y a un player Deezer qui se lance tout seul, mais il a le mérite d’être clair, donc ça va.

Et maintenant je crois que je vais arrêter ce billet. Mais je reviendrai. Sauf qu’on aura effacé ma mémoire et que je serai devenu gentil. Ou un truc comme ça.

Encore un article sur nous

Un petit article pour annoncer deux dates, que la newsletter va bientôt partir et que j’entends des pulsations dans mon oreille gauche.

On vous l’avait annoncé au dernier match : on joue au gala de l’ENSTA ce samedi 6 novembre. Enfin je dis « samedi 6 novembre », mais techniquement ce sera dimanche à 2 heures du matin. Ce qui tombe bien, parce que pour une fois je serai réveillé. Si j’ai tout compris – ce qui n’engage pas grand chose – on joue contre… la LIKA de Cachan ! Si si, ceux-là même qui étaient à la Dusanne au dernier match et à qui on avait promis un match retour. Incroyable, non ? Allez, si, incroyable. Je vous laisse vous renseigner sur le site de l’évènement.

Le jeudi 18 novembre, on sera aussi à la Centrale pour affronter l’équipe locale, la « Lit de Camp », dans le cadre de la semaine des arts, qui s’appelle aussi Ap(Art)és. (C’est une astuce.) Ça se jouera à 19 heures et ne coûte que 2 euros si vous ne voulez voir que le match, mais il y aura plein d’autres trucs cool, comme des concerts, des débats, etc. Rendez-vous sur le site officiel pour tout savoir.

Rappelons qu’on jouera aussi le 17 novembre à l’ENS d’Ulm (en salle Dusanne) et le 25 novembre pour les 10 ans de l’association Tremplin, ce qui nous fait un emploi du temps assez chargé pour le mois de novembre. Rappelons aussi que la première newsletter va partir très bientôt et qu’il est encore temps de vous y inscrire en m’envoyant un e-mail : (francois arobase nimprotequoi point com).

Oh et sinon vous avez vu la croix gammée sur les boîtes de Chocos ? De rien, Internet.

On va aux 10 ans de Tremplin pour jouer avec l’Impro Binet

Voilà, j’ai à peine écrit mon titre que déjà se soulève une interrogation métaphysique des plus folles : doit-on écrire « jouer avec une autre équipe » ou « jouer contre » ? Parce qu’il y a certes l’idée d’un match, mais en même temps, toute l’idée d’un match d’impro, c’est de construire un spectacle avec l’équipe d’en face.

Cet instant d’intense niaiserie passé, parlons business. Le jeudi 25 novembre, l’association Tremplin fêtera ses 10 ans à l’école Télécom Paris Tech. Qu’est-ce que l’association Tremplin ? Eh bien si j’en crois mon presse-papier, c’est une association d’une cinquantaine de membres tuteurs issus de grandes écoles (Polytechnique, ENS, ENSAE, Télécom) et d’entreprises qui donnent des séances d’approfondissement scientifique dans 19 lycées d’Ile-de-France en classe de première et de terminale. L’idée est de donner envie aux jeunes de faire des études supérieures longues, et de les accompagner lors de leurs scolarités dans le supérieur avec des bourses, du soutien scolaire et moral. Une bande de mecs sympa, en somme.

Et pour fêter leurs 10 ans, ils proposent un match d’improvisation avec non seulement de véritables N’Improtequoi, mais en plus d’authentiques joueurs de l’Impro Binet, de l’X ! (L’X, c’est Polytechnique. Un jour, quelqu’un m’expliquera pourquoi, mais en attendant je fais comme si j’étais dans le coup.) Et ça tombe super bien, parce qu’on adore jouer avec l’Impro Binet ; du coup on a plus qu’à faire semblant qu’on y va pour la bonne cause et on est des héros. Bien joué, nous.

Mais je sais ce que vous vous dites : pourquoi ignore-je l’éléphant qui fait vroum (ou quelque chose dans ce goût là) ? Bon, OK : on annonce un évènement avec plus d’un mois d’avance. On a l’air organisés. Ça ne nous ressemble pas. Je sais. Mais le fait est que ce n’est pas « nous » qui organisons, c’est Tremplin. Et même si on a une taupe au sein de cette association, il essaye de se fondre dans la masse et ne peut pas se permettre de trainer 15 ans. De notre côté, on a fait un effort : on est au courant depuis un mois, on a attendu pour avoir l’air un peu à la bourre. Et je vais publier cet article en différé, pour qu’il n’apparaisse que mercredi, pendant le match. Du coup, tout le monde croira que j’ai écrit cet article sur scène sans que personne ne se rende compte de rien. Et je serai comme un gamin de 12 ans qui aurait trouvé une machine à remonter le temps et qui irait au Moyen-Âge et qui se ferait prendre par tout le monde pour un puissant mage avec ses pétards. Et vous serez tous ébahis, tandis que je me demanderai ce que Canal J a fait à mon cerveau.

L’incroyable LIKA de Cachan

Je pourrais m’interroger sur la raison pour laquelle la Ligue d’Improvisation de Cachan a décidé d’écrire « Cachan » avec un K dans son acronyme. Je pourrais tergiverser quatre-cent-cinquante ans et m’étaler sur huit paragraphes pour ne rien dire. Je pourrais vous raconter comment on a réussi à oublier de descendre du métro, l’autre soir en sortant de l’entraînement, après qu’un type à l’air vaguement inquiétant nous ait demandé si c’était du Christophe Willem qui passait à la radio dans le Subway. Je pourrais multiplier les phrases qui commencent par « je pourrais » encore super longtemps.

Mais vu que j’ai vraiment pas le temps, je vais juste vous proposer l’affiche du match de mercredi prochain (20 octobre) qui se jouera contre la LIKA. Oui : c’est très en retard. Non : elle n’est pas vraiment drôle. Est-ce ma faute ? Seulement pour la deuxième partie. Du coup, à défaut de qualité, on va se tourner vers la quantité et c’est là que tu interviens, toi, mon ninja préféré. Clique sur l’affiche pour l’avoir en grand, imprime-la en plein d’exemplaires (insérer nuance vaguement écolo ici pour faire bien) et recouvre les murs de ton école, de façon à en faire baisser le QI moyen ! Va, petit ninja. Cours, saute, vole sur ton dinosaure et répands des boyaux un peu partout !

Bouge pas, on revient…

Tania l’a annoncé dans un commentaire de l’article précédent : nous n’avons pas une, pas deux, mais bien trois dates à l’ENS pour la fin de l’année !
Récapitulativisons :
mercredi 20 octobre (OK ?) à 20h45 en Salle Dusanne (spectacle totalement secret à l’heure actuelle)
mercredi 17 novembre à 20h45 en Salle Dusanne (spectacle encore plus secret à l’heure d’un peu plus tard)
mercredi 15 décembre à 20h45 en Salle Dusanne (on peut même pas encore vous dire si ça va être un spectacle ou une expo d’art contemporain)

Donc globalement, des trucs à 20h45 en Salle Dusanne. Si vous avez peur de nous rater, n’hésitez pas à venir tous les soirs, pour être sûr.

Sinon, le site pourrait être inaccessible dans les jours qui viennent, puisqu’on va changer d’hébergeur. Je sais pas vous, mais moi vous allez me manquer, alors je vous invite chaudement à nous suivre sur Twitter ou à devenir fan de nous sur Facebook. Mais honnêtement, si vous êtes sur Facebook, vous n’avez probablement pas d’âme. Peut-être même que vous avez un Mac, ou que vous adorez Fight Club. Et probablement les deux. Auquel cas, je ne peux rien pour vous.

On jouera sans doute en 2013, mais c'est pas sûr

Bonsoir, toi. Oui, toi, qui étais là il y a quelques heures, pour notre premier match de l’année. Toi qui as bravé la sécurité de l’ENS tellement renforcée qu’on avait même pas le droit de marcher sur le trottoir devant l’école. Toi qui es venu super nombreux et qui as rempli l’amphi Rataud dans lequel nous avons joué. Merci, toi. Bisou.

Ah non, attends, j’avais des choses à dire ! D’abord, je réitère : merci à tous d’être venus si nombreux et merci d’avoir été un public super cool.

Ensuite, un petit rectificatif : lors de l’annonce de notre prochain match, notre président a, pour ainsi dire, merdé. En effet, il a annoncé la date du mercredi 23 octobre. Alors vous, forcément, après un rapide calcul, vous vous êtes dit : « Mais… mais bon sang ! Le prochain mercredi 23 octobre, c’est en 2013 ! Les agendas ne sont pas encore imprimés ! Que vais-je faire ? » Vous avez alors ensuite probablement songé à l’absence totale de sens à la vie pendant quelques heures, après quoi vous êtes sûrement rentrés chez vous, vous êtes intégralement déshabillés et recroquevillés en position fœtale, en poussant des petits cris aigus ponctués de convulsions aléatoires toutes les trois minutes. Tout ça parce que Pierre ne réfléchit pas aux conséquences de ses paroles. Pierre n’a pas réalisé qu’un grand pouvoir implique de grandes responsabilités. Si seulement Pierre avait regardé Spiderman…

Tout ça pour dire que notre prochaine date est le mercredi 20 octobre (2010, donc). D’ailleurs, pour que ce soit bien clair, je vous propose une affiche temporaire pour ledit évènement :

Affiche temporaire du 20 octobre - Miniature

Voilà, tout est rentré dans l’ordre. On ne peut pas encore vous dire ce que ce sera précisément, et ça n’a rien à voir avec le fait qu’on ne le sait pas nous-mêmes, c’est juste qu’on fait du teasing. Tu peux pas comprendre, c’est une stratégie commerciale du web 2.0 et tout. Bonne nuit tout le monde.

Match ! Mercredi 29 ! Match ! OK ? Match !

Vous devinerez jamais de quoi je vais parler dans cet article.

Affiche match d'impro 29 septembre 2010

Vous l’aviez peut-être déjà vu dans la rubrique « Dates » dans laquelle Vincent s’ennuie terriblement : on joue en match la semaine prochaine. Contre qui, me demandez-vous ? (Oui, je te tutoie, aujourd’hui, si ça ne vous dérange pas.) Eh bien contre nous-même – mais rassurez-vous, c’est en match amical – les deux équipes seront donc composées uniquement de véritables N’Improtequoi 100% porc (fauteuils hallal sur demande). On fait ça généralement pour la rentrée ou quand on s’y est pris un peu à la bourre pour trouver d’autres gens contre qui jouer, et quelques fois les deux.

Alors si vous êtes un fan hardcore et que vous avez pour ambition de voir absolument tous nos pestaks, si vous voulez venir nous voir pour la première fois, ou si vous venez un coup de temps en temps, mais que vous êtes pas non plus un malade venez nombreux au premier match de l’année !

Rendez-vous mercredi 29 septembre (celui qui arrive, juste là tout bientôt) à l’amphi Rataud, à l’ENS (Google Maps).

PS : Je détoure à l’arrache si je veux.

Ouverture des inscriptions 2010-2011

Je déclare, tout solennel que je suis, les inscriptions 2010-2011 ouvertes ! Certes : on peut s’inscrire à l’impro à peu près quand on veut, mais c’est toujours mieux si tout le monde commence en même temps. Ça permet de faire un groupe uni où tout le monde se kiffe véritablement, c’est beaucoup plus cool et plus pratique. D’ailleurs vous avez vu les bouteilles de Volvic de 3L « ultra pratiques » ? Ah, on me fait signe que je divague.

Pour 2010-2011 (vous avez vu comme je répète « 2010-2011 » partout pour faire sautiller les moteurs de recherche ?), nous vous proposons toujours deux cours hebdomadaires : lundi et mercredi.

Celui du lundi (20h30-22h30) s’adresse aux débutants en improvisation théâtrale et est tantôt animé par un improvisateur professionnel, tantôt par un N’Improtequoi confirmé. Tout le monde se kiffe : on cherche avant tout à s’amuser et à se relâcher. La cotisation demandée est de 40 euros par semestre, ce qui fait qu’en plus d’être trop cool, on est pas cher. J’ai envie de dire : 2010-2011 ! Hein ? Ouais. Bon. Ça commence fin septembre – plus d’infos seront communiquées sur ce site.

Celui du mercredi (21h-23h), pour les confirmés, est animé trois fois sur quatre par un improvisateur professionnel, sinon on s’entraîne comme des grands. Tout le monde s’y kiffe également, mais les bases que l’on acquiert le lundi sont indispensables pour pouvoir suivre. Noyau dur les gars, noyau dur. À noter que les élèves confirmés ont également accès à l’entraînement du lundi – c’est même encouragé. La cotisation est de 60 euros par semestre, ce qui est un peu plus cher que le lundi, mais quand même pas trop, ça va.

Vous pouvez retrouver toutes ces informations sur la page Cours que je viens de créer – qu’est-ce que c’est bien fait !

Sinon, le triptyque du 16 juin a bien rendu : on y a vu un western, un péplum, un film d’aventure et le public était au rendez-vous. Une bonne première expérience que l’on recommencera l’an prochain ! (Vous savez, en 2010-2011…) Même si elles ne sont pas d’une qualité fantastique, quelques vidéos apparaîtront probablement sur le site.

Bisous !

Tu viens réserver ?

Toi, tu m’as tout l’air d’être quelqu’un venu réserver ta place pour le match Intern’impro de jeudi, après avoir vu cette incroyable affiche dans les couloirs de l’ENS que notre ninja de service a placardé dans la nuit. Tu tombes bien, parce que je viens de mettre le formulaire de réservation en ligne. Et je suis tellement trop cool qu’en voici une copie, là, dans cet article, pour que tu n’aies même pas besoin de cliquer sur la rubrique « Dates ». C’est bien parce que c’est toi, tu es formidable !

Quelques petites précisions, cependant :
– Tous les champs sont obligatoires (sauf celui où c’est marqué « facultatif »).
– Indique le nombre de places que tu veux en chiffres, sinon ça se transforme en 0. Vu qu’on utilise la valeur que tu rentres pour diviser quelque chose, il en résulterait une impossibilité physique qui pourrait créer un trou noir. Et je sais vraiment pas ce qu’on ferait d’un trou noir à l’ENS. Alors s’il-te-plaît, fais un effort.
– La newsletter : lorsque nous en faisons une, elle est mensuelle – tu ne te feras donc pas bombarder tous les jours.
Présente-toi avec 10 minutes d’avance en précisant que tu as une réservation.

Les réservations sont fermées pour cet évènement.

N’est-ce pas formidable ?

Ah et au fait, c’est affreux, on a perdu deux fans Facebook. Affreux !