Dernières publications

Janvier, c’est bradé !

Salut à toi, cow-boy !

Tout d’abord, j’espère que tu as passé de bonnes fêtes cet hiver. Si jamais c’est pas le cas, t’inquiète pas, il en reste encore ! Par exemple, jeudi prochain, le 17 janvier, eh bien il y a un match d’impro à Ulm. De quoi commencer l’année avec la patate pendant un bon bout de temps ! On affronte les bradés, équipe inconnue dont j’ai récupéré le numéro de téléphone dans une ruelle sombre. Je n’ai jamais vu son visage, je n’ai jamais entendu sa voix. Je pourrais juste parler de l’orthographe de ses textos, mais pas ici. J’ai peur. Je suis sûr qu’il est prêt à tout. Je ne veux pas qu’on me représaille la figure (du verbe représailler, oui).

brades17janvier

Sur cette affiche que je n’arrive pas à mettre à la bonne taille, voilà Paul qui scrute l’horizon pour voir si quelqu’un de louche s’approche. Protège-moi petit Paul ! En attendant je reste terré dans ma chambre… Mais pas vous ! Par exemple, foncez dans les couloirs de l’ENS, on a une affiche supplémentaire avec dessus le visage d’un des bradés. Mais je sais pas si c’est le bon. Ou si c’est un leurre. Voire un appât. Dans le doute, je bouge pas. Je me cache. Chut, ne dites rien. Ne partagez pas cet événement. N’allez pas vous enregistrer sur un réseau social dont je ferais mieux de me méfier. Ou pluôt, allez-y, mais dites bien que vous ne me connaissez pas. Que vous avez cliqué par hasard. Que vous êtes allés par hasard au Nouveau Théâtre le 17 janvier 2013 à 20h30. Que c’est par hasard que vous avez rit à plein poumons, et passé la meilleure soirée de janvier. Complètement par hasard, puisque vous ne me connaissez pas. Je. N’existe. Pas.

Fantôme.

Noël, esprit de Noël, tout ça, esprit de tout ça

Je peux tout vous expliquer… Ok, je peux rien vous expliquer, mais néanmoins voici l’affiche de notre prochain match, ainsi que des informations destinées à vous convaincre d’y venir !

Affiche du match d'improvisation de Noël 2012

Donc voilà, cette année on a décidé que le match de décembre serait un match de Noël, avec le petit papa éponyme en MC. Oui, vous avez bien lu : le Père Noël sera notre animateur. Le vrai. Pas un improvisateur qu’on aura flanqué dans un costume de location, non : le super véritable. Et quand bien même nous aurons une dizaine de jours d’avance, il distribuera bonbons et cadeaux aux plus gentils d’entre vous. Si si, sérieusement. On rigole pas avec Noël, nous. Tous les improvisateurs seront des lutins qui travailleront d’arrache-pied pour vous fabriquer des histoires sous vos yeux ébahis et le Père Fouettard viendra remplacer l’arbitre, histoire de tempérer un peu toute cette bonne humeur. Autre particularité des improvisateurs de ce soir là : les deux équipes seront composées de nos propres joueurs. Car c’est aussi ça l’esprit de Noël : on se met sur la gueule en famille !

Alors le 14 décembre à 20h45, rejoignez-nous à l’ENS au 45 rue d’Ulm et venez nombreux, ça va saigner – pourquoi croyez-vous que le costume du Père Noël est rouge ? Criez-le haut et fort à tout votre entourage en vous inscrivant à l’évènement Facebook du match, mais aussi en le criant littéralement haut et fort à tout votre entourage – ou dites-le leur, si vous n’êtes pas assez loin d’eux pour que crier semble justifié.

Bisous et d’ici là, pensez à être gentils les uns avec les autres. Il vous surveille.

Objet : match de Noël et changement de date

Madame, Monsieur,

par la présente, je souhaite vous tenir informé de nos récentes tribulations et vous prévenir de nos prochaines. Suite à un tweet traumatisant, je m’essaye à un registre soutenu, mais il est probable qu’une certaine proportion de ces phrases soient dénuées de sens, en conséquence de quoi, je vous invite à laisser votre adresse postale dans les commentaires pour que nous puissions prendre contact avec vous et régler les éventuels soucis de compréhension liés à mes âneries.

Nous sommes des hiboux

Il est difficile, sur cette photo, de savoir si les N’Improtequoi sont en train d’observer un vol de hiboux ou s’ils sont eux-mêmes des hiboux. Mais d’une façon ou d’une autre, les hiboux doivent se sentir concernés.

Les Longjumellois de l’équipe des Improchez-vous sont venus nous rendre visite, le mardi 20 novembre dernier, et la rencontre fut fort plaisante. Comme l’année passée, ces joyeux lurons nous ont enchantés via moult gaudrioles que nous leur avons bien rendues, ou quelque chose comme ça. Par ailleurs, ces autochtones de la zone 4 de la RATP nous ont invités pour un match retour dans leur obscure contrée, en avril 2013. Étant donné le laps de temps considérable qu’il nous reste à parcourir d’ici là et la probable fin du monde que nous aurons subie, nous jugeons préférable de pratiquer une brève rétention d’information et de vous en reparler plus amplement par la suite. D’ici là, un grand merci à eux de s’être déplacés jusqu’à chez nous et un énorme merci au public d’être venu assister à l’évènement.

Par la suite, le samedi 24, nous avons été jouer les trublions cravatés lors du gala de l’École Normale Supérieure, en proposant un petit Cabaret d’improvisation qui s’est, somme toute, fort bien déroulé. Le public était en grande forme, vêtu fort élégamment et fort fort nombreux, ce pourquoi nous le remercions infiniment, ainsi que les organisateurs de l’évènement. Et oui, mes genoux hurlent encore de douleur compte tenu du nombre de fois que je me suis écrasé dessus ce soir là, merci de vous en être inquiété.

Vient maintenant le moment de vous parler des évènements à venir. Le premier est la soirée Téléthon de l’ESIEE auquel nous participerons comme l’année passée. Au risque de déborder de sensualité en vous rappelant les annonces automatiques de la SNCF : contrairement à ce qui a été annoncé, cette soirée n’aura pas lieu le jeudi 29 novembre, mais la veille, le mercredi 28 novembre. Nous devrions monter sur scène aux alentours de 21h30 et si notre précédente participation peut faire foi, nous devrions tout déchirer, t’inquiète t’as vu.

Et enfin, pour l’annonce formidable de notre prochain match : nous jouerons le vendredi 14 décembre un match Intern’Impro de Noël. Prenons un instant pour décomposer cette expression barbare. Un « match Intern’Impro » consiste en un match d’improvisation où les deux équipes sont composées de joueurs des N’Improtequoi, c’est-à-dire notre troupe. C’est l’occasion pour certains de nos nouveaux arrivants de faire leurs premiers pas sur scène et pour vous de voir une grande quantité de nos jouteurs. « De Noël », signifie tout simplement qu’il se déroulera dans un décorum se rapportant aux fêtes de fin d’année ; loin de nous l’idée d’amener la religion là-dedans, c’est bien à la consommation que nous rendrons gloire en vous offrant, oh je ne sais pas, des sucreries voire même quelques joujoux. L’affiche de l’évènement sera présentée d’ici la fin de la semaine, mais vous pouvez d’ores et déjà vous inscrire à l’évènement Facebook se rapportant à notre manifestation.

Sur ce, il est temps pour moi de prendre congé de ce blog du web et de me rendre à un entrainement d’improvisation théâtrale. Sur ce, je vous souhaite bonne continuation, et en espérant avoir la joie de vous retrouver à nos manifestations futures, je vous prie d’agréer mes salutations distinguées.

PS : Tout est de sa faute.

L’affiche du match, une nouvelle date, de l’amour

Aaaa… Aaaaaa… AaaaaAAAATCHAAA !

Affiche du match d'improvisation du 20 novembre 2012 - N'Improtequoi vs Improchez-Vous

Pardon. Voilà donc la stupéfiante affiche de notre prochain match à domicile, le mardi 20 novembre à 20h45. J’espère que tu vas l’imprimer en une quantité déraisonnable d’exemplaires et en recouvrir la Tour Eiffel. Ou juste en afficher quelques unes à des endroits intelligents en disant « je laisse ça ici… » Je sais pas, comme tu veux. Et puis si ce n’était pas déjà fait, tu peux t’inscrire à l’évènement Facebook du match. Et puis surtout, tu devrais y venir, toi, tes amis, ta famille, tes amis imaginaires, ta famille imaginaire… tout ça, quoi.

Et sinon, rajoutons à notre calendrier de ce mois-ci… Le samedi 24 novembre, nous ferons un passage à la fête de l’ENS : la Nuit d’Ulm. L’évènement commence à 22h et nous jouerons en début de soirée. Il y aura d’autres spectacles, des concerts, des choses qui se mangent, des choses qui se boivent et une quantité affolante de tenues correctes exigées. Vous trouverez toutes les infos sur le site de l’évènement, ici, là, hop. Les préventes coûtent 20 euros, l’entrée sur place vous en coûtera 25.

Sur ce, je vous laisse entre les mains d’Antoine, mon N’Improtequoi exilé au Canada préféré, qui m’a envoyé l’autre soir, vers 5h42 du matin, ceci.

Merci, désolé, cordialement, à bientôt

Salutations d’amour ! Nous avons mille choses à nous dire, toi et moi. J’ai dit des choses, tu as dit des choses, je t’ai posé un lapin, tu m’as posé un ours, nous avons monté un petit parc zoologique à la lisière du bois de Boulogne et là je me suis réveillé, il devait être 17h30 moins le quart, par là.

« Oh mon dieu notre fils nous a vus,
Oh mon dieu, nous étions tous les deux nus. »

Bien, alors récapitulons le mois d’octobre avant de passer à la suite. Tout d’abord, nous sommes désolés du plus profond de notre cœur collectif (on est comme ça aux N’Impros, on partage des organes) d’avoir du annuler notre date au Sonar(t) ce dimanche. On a eu quelques soucis d’organisation, mais on tâchera de rectifier le tir une prochaine fois. Le lundi 15, nous avons été jouer à l’école Centrale Paris, match pour lequel nous voudrions remercier la Lit de Camp de nous avoir invités, mais aussi le public d’être venu : je n’y étais pas, mais il parait qu’on vous a tenus pendant 2h30 et que vous êtes restés. Grands fous, va. Et enfin, le jeudi 18, nous avons fait notre premier match à domicile de la saison, contre la LIDÉ de Cergy, auquel j’étais et qui était franchement magique. Une équipe béton en face, toute l’organisation motivée et surtout un public hyper nombreux et plein d’énergie, ça fait sérieusement une grosse quantité de guilis au ventre. Merci à l’infini, on espère vous revoir au prochain…

Bon sang, mais quelle transition digne d’un caméléon qui changerait de sujet lorsqu’on lui demanderait où il était hier soir vers 22h45 à l’heure du meurtre de sa femme parce qu’il ne voudrait pas répondre qu’en fait, il était avec sa maîtresse, le salaud. Car oui, l’heure est venue de parler de nos évènements du mois de novembre – en tout cas de ceux qui sont confirmés puisque d’autres viendront probablement compléter le tableau.

Le mardi 20 novembre à 20h45, nous retrouverons les Longjumellois (on dit tous merci à Wikipédia, s’il-vous-plaît) de la troupe Improchez-vous, que nous avions rencontrés l’an dernier et qui nous avaient également offert un très bon match. Et l’an dernier, c’était aussi un mardi… Coïncidence ? Sans doute… Mais cela ne nous éclaire pas sur le mystère qui entoure le nom de cette équipe. Font-ils de l’impro chez vous ? Vous invitent-ils à vous approcher tout en faisant un jeu de mots ? Envoient-ils un pro à votre domicile ? La réponse à toutes ces questions et bien plus encore lors de ce match du mardi 20 novembre, chez nous (un indice ?), au 45 rue d’Ulm en Salle Dussane. Venez nombreux, amenez tous vos amis, offrez-nous des chocolats… L’affiche sera postée bientôt, d’ici là vous pouvez déjà vous inscrire sur l’évènement Facebook.

Le jeudi 29 novembre en soirée (heure à préciser), nous retournerons à la soirée Téléthon de l’ESIEE Paris. Grand succès l’année passée, salle comble et surexcitée… Si vous êtes d’attaque pour remettre ça, on en est ! Vu que c’est dans un mois, on n’a pas encore toutes les infos, mais on vous en reparle d’ici là… Et si vous voulez en savoir un peu plus sur l’association ESIEE Sans frontières qui organisent l’évènement, sachez qu’ils pratiquent le racket gentil par panda interposé.

Et je sais pas vraiment comment finir cet article. Et en plus je n’ai pas d’image à mettre pour le rendre un peu plus digeste. Ça me contrarie.

Nos deux matchs cette semaine

Hey ! Comme annoncé il y a au moins plusieurs jours, nous jouons deux matchs cette semaine.

Le premier, ce lundi 15 octobre, se jouera à l’école Centrale Paris, contre leur équipe locale, la Lit de Camp. L’évènement Facebook et toutes les infos pour vous y rendre se trouvent à cette adresse.

Le second, jeudi 18 octobre, se jouera chez nous à l’ENS d’Ulm (45 rue d’Ulm, 5e arrondissement). Tout pareil, il y a un évènement Facebook, sur lequel vous pouvez nous indiquer que vous venez, juste histoire de nous mettre un peu la pression. Sauf que paf, petits filous qu’on est, on a une affiche que vous pouvez imprimer, coller partout, lire à voix haute dans une rue passante, ou je sais pas quoi d’autre.

Affiche du match du 18 octobre 2012 N'Improtequoi vs LIDE de Cergy

Je sais pas vous, mais nous, retrouver la scène, ça nous rend heureux comme ça.

La rentrée, la joie, etc.

Je ne sais pas vraiment commencer cet article, alors je vais commencer par vous inviter à regarder cette vidéo, même si vous l’avez sans doute déjà vue 200 millions de fois. Et je vais arrêter de te vouvoyer, ça va oh, me sors pas le couplet « on n’a pas élevé les cochons ensemble » ! Souviens-toi, les pieds dans la gadoue, la pluie qui tombait dru. Pourtant, que la montagne est belleuh. Rha, qu’est-ce qu’on a fait comme conneries… Sacrés toi et moi. On se déguisera en crevettes, un jour ?

Bref, c’est la rentrée et nous avons des choses à nous dire. On est repartis pour une nouvelle saison pleine de choses que je sais pas ce que c’est, parce qu’en plus d’être de l’impro, c’est dans le futur et que je suis pas Félix.

Premièrement, nous avons deux dates à vous annoncer et sur lesquelles nous reviendrons dans quelques jours pour plus de détails, mais je suis tellement fier d’annoncer un truc avec plus de deux semaines d’avance que voilà :

– nous affronterons le lundi 15 octobre la Lit de Camp à l’école Centrale Paris (qui n’est absolument pas dans le centre de Paris, même pas un peu, donc je m’insurge, je crie au scandale, je fais un troisième truc) à partir de 20h. Le match sera sanglant, avec du sang.

– nous recevrons le jeudi 18 octobre la LIDE de Cergy chez nous, à l’ENS (45 rue d’Ulm, dans le 5e arrondissement) à 20h45. Le match sera sanglant, avec du jus de carotte.

Voilà pour les dates. On reviendra vers vous avec des affiches, des horaires précis et des astuces.

Deuxièmement, pour la rentrée de nos cours débutants : il y a plein plein plein plein plein de gens qui tapent « impro paris pas cher » sur google et qui nous trouvent, du coup vous êtes environ 682 739 à nous avoir contactés pour rejoindre nos entrainements. Et ça fait super plaisir, mais on est un peu débordés, du coup n’hésitez pas à nous envoyer vos demandes, mais sauf départ massif provoqué par un éventuel meurtre en série de toute l’asso (une quarantaine d’accidents est si vite arrivée), vous serez placés sur liste d’attente. Le fait est que des départs se produisent, donc n’hésitez pas à nous contacter malgré tout.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui. J’espère qu’on se revoit bientôt. Tu m’as manqué cet été, tu sais.

Bisous.

PS : en me relisant, je réalise qu’en plus de ne pas savoir si je te vouvoie ou si nous te tutoyons, je sais pas si nous nous nounoyons ou si je me memoie. Mince…

La fin du monde pour l’instant

J’ai quelque chose à dire. (C’est pas mal, ça, comme entrée en matière. Je sais jamais commencer les articles de blog, mais en fait on devrait aller droit au but : j’ai quelque chose à dire. Pas « salut, je te paye un verre ? » ou « tes yeux sont un océan où j’aimerais me noyer, parce que je sais pas, depuis que je suis tout petit, j’ai une espèce de fascination pour l’asphyxie et comme dirait tata Germaine qui est morte mais qui est dans la cave parce que j’aime bien l’avoir à portée pour discuter deux minutes à l’heure du thé, il faut vivre ses fantasmes à fond ». Non. « J’ai quelque chose à dire » c’est bien. Pas de blabla inutile pendant tout un paragraphe où on raconterait des trucs sans trop réfléchir pour se rendre compte en le lisant au fur et à mesure qu’on le tape qu’on devrait peut-être aller parler à quelqu’un de qualifié. Non.) Et je vais donc le dire céans, t’as vu.

Ce mercredi 20 juin à 20h45 c’est-à-dire dans une semaine (oh la la, c’est long), nous jouerons notre dernier match de la saison. Il se déroulera, comme souvent, à l’ENS (45 rue d’Ulm dans le 5e arrondissement de Paris), mais cette fois-ci ce sera au Nouveau Théâtre et moi aussi j’ai peur, mais ce sera fléché. Mais en tout cas, c’est le DERNIER MATCH. Il est nécessaire que tu viennes. D’aucuns prétendent qu’il y aurait une saison après celle-ci et qu’on reviendrait à la rentrée prochaine, donc qu’en fait ça va. Mais qui sait ce qu’il adviendra de ta vie en la prochaine saison ?  Seras-tu là ? Nul ne le sait, et c’est la raison pour laquelle j’en réfère à la sagesse ancestrale : carpe saisoniem. (Vis comme si la saison prochaine n’existait pas et mange du poisson, mais brosse-toi les dents après, quand même.) En plus ça ne coûte que 3 euros, voire même 2 si tu es membre du COF, donc franchement, n’est-ce pas.

Match d'improvisation de fin de saison : 20 juin 2012

Cette affiche, je te suggère de cliquer dessus pour la voir en très grand, de l’imprimer en une douzaine d’exemplaires que tu collerais sur le plafond au-dessus de ton lit, de façon à être sûr de ne pas oublier de venir. Sinon, il y a aussi un évènement Facebook, grâce auquel tu peux déclarer solennellement que tu seras des nôtres et risquer un truc pas sympa si par malheur tu te désistais. On rigole pas.

Je crois que c’est tout ce que j’ai à dire.

Bisous.

Encore un match ce soir ! On arrête plus ! Wouhou !

C’est ce soir, tu viens ?

Match ! Ce soir ! Match ! Affiche ! Wouhou !

Tu viens ? C’est ce soir !