Posts Tagged ‘improvisation’

Les Touchatous de décembre et la Nuit d’Ulm

Attention, est-ce que tu es prêt-e ?

Retournement de situation ! Perturbation des habitudes ! Chamboulement de la vie ! Notre match de décembre ne sera pas en plein milieu du mois. Non, notre prochain match sera en fait le jeudi 1er décembre, soit « tout bientôt » comme on dit dans le jargon. Nous avons quand même décidé de garder l’heure de 20h30, parce qu’on s’est dit qu’à 3 heures du matin, l’équipe en face, issue de lointaines contrées (la terrible zone 4) n’aurait plus de RER pour rentrer après. Du coup, voici l’affiche !

affiche du match d'improvisation touchatous n'improtequoi

La qualité des effets visuels est incroyable pour 2016.

Comme à son habitude, cette affiche devrait te donner toutes les informations dont tu as besoin pour te rendre à cet événement de haute volée. Néanmoins, les voici à nouveau ici : nous jouerons contre les fameux Touchatous de Chatou. Ils sont beaux, ils sont forts et ils touchent à tout. Ça se déroulera à l’ENS, au 45 rue d’Ulm, dans le 5e arrondissement de Paris. L’entrée du match coûtera 3 euros (seulement 2 si tu es membre du COF) et tu peux signaler ta présence sur Facebook en passant par ce lien. C’est aussi un moyen formidable de partager l’information avec tes amis, à moins qu’ils ne lisent cet article par-dessus ton épaule, auquel cas : coucou, toi !

Par ailleurs, si tu ne fais pas partie des chics gens résidents de l’ENS, tu ne sais peut-être pas déjà que ce samedi 26 novembre s’y déroule le gala traditionnel de l’école, aussi connu sous le nom de La Nuit d’Ulm. C’est un drôle de mot, « gala. » Cette année, il aura pour thème « De jour comme de nuit » et nous y jouerons un cabaret d’improvisation de 23h à minuit. Il y aura évidemment plein d’autres choses à se mettre sous la dent ce soir là, tu trouveras toutes les informations et les préventes sur le site de l’événement, juste là. Tu me permets de te tutoyer ?

Bisous.

Le mystère du jeudi 21 janvier

Vous avez déjà remarqué qu’une narration au futur, c’est très compliqué ? Si j’écris « il faisait nuit et la pluie tombait dru », ça donne l’impression que c’est vrai, qu’il s’est vraiment passé un truc et que j’étais vraiment prétentieux. Si j’écris « il fera nuit et la pluie tombera dru », j’entends tout de suite quelqu’un me faire « ah ouais ? et comment tu sais ? » ce qui rend tout de suite la tâche plus compliquée. Du coup, j’ai été regarder sur Météo France et le fait est qu’il va vraisemblablement pleuvoir, ce jeudi 21 janvier. La façon dont la pluie tombera n’est pas précisée, mais il y a un petit dessin de nuage noir, donc la druauté de la chute n’est pas à écarter. Mais je m’égare.

Jeudi 21 janvier 2016, à 20h30, nous jouerons notre premier évènement d’improvisation de l’année. Un évènement, ça peut être un match, ça peut être un cabaret. Ça peut aussi être d’autres trucs, mais en fait, ça va être un de ces deux-là. Vous aimeriez bien savoir lequel ? Moi aussi. On était un peu faits pour se rencontrer. Ce qui est sûr, c’est qu’on a une équipe d’alignée pour affronter une hypothétique équipe en face, et que cette équipe est du genre à pouvoir vous tenir une soirée quoi qu’il arrive. D’ailleurs, hop.

Affiche du match d'improvisation du 21 janvier 2016

Comme c’est écrit sur l’affiche, l’entrée coûte 3 euros (2 euros si vous êtes membre du COF) et comme c’est écrit sur l’affiche, vous pouvez vous rendre sur www.nimprotequoi.com pour avoir plus d’informations. Évidemment, www.nimprotequoi.com, c’est déjà ici. Donc vous aurez exactement la même quantité d’informations, si vous y êtes déjà. J’ai cherché, je ne peux pas vraiment faire autrement. La vie est dure, parfois. Tu peux néanmoins aller t’inscrire sur l’événement Facebook de la soirée.

Bisous ? Bisous.

PS : Nous cherchons des improvisatrices débutantes motivées pour rejoindre l’atelier. Tu es motivée ? Tu as des questions ? Fais signe en commentaire de cet article – ça ne sera pas publié, on te recontactera.

L’événement du passé, l’événement du présent et l’événement du futur

Bon. Il est possible que ce blog ait pris du retard. Je ne te l’ai pas dit, mais nous avons joué avec la merveilleuse LITCHI du Chesnay. C’était bien, c’était grand, c’était en Dussane et avant de poursuivre, il faut qu’on dise merci beaucoup, aux joueurs comme à vous d’être venus et d’avoir mis une ambiance parfaite. Vraiment. J’en parle ici parce que communiquer sur des trucs déjà passés, c’est un peu le turfu de la comm’, tu vois ?

Si par malheur tu n’y étais pas, tu peux retenter ta chance dans quelques jours, ce vendredi 11 décembre à 20h45.

Match d'improvisation vendredi 11 décembre N'Improtequoi vs Touchatous

Nous aurons l’honneur et l’avantage de recevoir les Touchatous de Chatou, une équipe remplie de patate, pour notre match de Noël. En effet, c’est une tradition ancrée dans nos cœurs depuis 1841 : pour le dernier match de l’année, nous recevons le Père Noël en MC. Et oui, comme tous les ans, c’est le vrai et en aucun cas Antoine flanqué dans un costume acheté dans le 9e. Qui sait, peut-être même qu’il aura des cadeaux pour vous, en plus des Touchatous ? Ça vaut le coup, sérieux ! Tiens, on a même fait un événement Facebook tellement ça vaut le coup ! L’entrée, comme à sa glorieuse habitude, ne coûtera que 3 euros par personne, voire même 2 si tu es membre du COF. La bonne affaire est totale.

Enfin, pour clore l’année, nous sommes invités par les In’Censiers (c’est un jeu de mots) à jouer à la Sorbonne Nouvelle (13 rue Santeuil, Métro 7 – Censier-Daubenton) en salle D01, le jeudi 17 décembre à 18h30. Je ne sais pas où c’est à proprement parler, mais la dernière fois que j’ai demandé poliment mon  chemin à quelqu’un, il me l’a indiqué avec une efficacité digne de Google Maps, mais sous la forme d’un vieux monsieur avec du temps sur les bras. Je te conseille donc de faire de même.

Je crois que c’est tout pour l’instant.

Bisous.

Le triptyque du 11 juin, cette bête féroce

Dans exactement huit jours, nous jouerons notre dernier spectacle de l’année. Peut-être es-tu déjà venu-e nous voir. Peut-être es-tu déjà venu-e nous entendre. Peut-être même es-tu déjà venu-e nous goûter, nous sentir ou nous toucher – je ne juge pas, j’appelle la police, c’est tout. Mais ce qui est sûr, c’est qu’aucun de tes sens n’a pu nous percevoir tels que nous serons sur scène ce jeudi 11 juin, à 20h30. Car en effet, ce jeudi 11 juin à 20h30, sur l’estrade de la Salle Dussane, nous jouerons un triptyque d’improvisation.

Affiche du triptyque d'improvisation des N'Improtequoi le 11 juin 2015

Bon, alors évidemment, on est en droit de se demander : qu’est-ce qu’un triptyque d’improvisation et pourquoi est-ce que hein ? Au fil des années, de nombreuses métaphores pour l’expliquer simplement ont été utilisées – vainement, diront certains… En fait, voici les grandes lignes : trois équipes de cinq improvisateurs ou improvisatrices jouent une improvisation de 30 minutes chacune ; mais plutôt que de jouer leurs longues improvisations d’une traite, ils se passent le relai tout au long de la soirée, jouant une scène par-ci, deux scènes par-là… Les accessoires sont autorisés et il n’y a pas d’arbitre au cours de cette soirée : seul un MC donnant les thèmes et contrôlant la durée des improvisations.

Les avantages sont nombreux : des histoires plus ambitieuses, des personnages plus intéressants, des effets spéciaux éblouissants, des costumes improbables… Tout est réuni pour vous faire passer une soirée formidable. D’ailleurs, l’entrée ne coûte que 3 euros (voire même 2, si tu es membre du COF) ce qui fait pas cher, pour une soirée formidable. On a un événement Facebook et une adresse : le 45 rue d’Ulm, dans le 5e arrondissement de Paris !

Alors n’hésite plus. Viens ! Cours ! Vole, dans la limite du respect de la propriété d’autrui et des lois de la physique !

Bisous !

La fin du monde pour l’instant

J’ai quelque chose à dire. (C’est pas mal, ça, comme entrée en matière. Je sais jamais commencer les articles de blog, mais en fait on devrait aller droit au but : j’ai quelque chose à dire. Pas « salut, je te paye un verre ? » ou « tes yeux sont un océan où j’aimerais me noyer, parce que je sais pas, depuis que je suis tout petit, j’ai une espèce de fascination pour l’asphyxie et comme dirait tata Germaine qui est morte mais qui est dans la cave parce que j’aime bien l’avoir à portée pour discuter deux minutes à l’heure du thé, il faut vivre ses fantasmes à fond ». Non. « J’ai quelque chose à dire » c’est bien. Pas de blabla inutile pendant tout un paragraphe où on raconterait des trucs sans trop réfléchir pour se rendre compte en le lisant au fur et à mesure qu’on le tape qu’on devrait peut-être aller parler à quelqu’un de qualifié. Non.) Et je vais donc le dire céans, t’as vu.

Ce mercredi 20 juin à 20h45 c’est-à-dire dans une semaine (oh la la, c’est long), nous jouerons notre dernier match de la saison. Il se déroulera, comme souvent, à l’ENS (45 rue d’Ulm dans le 5e arrondissement de Paris), mais cette fois-ci ce sera au Nouveau Théâtre et moi aussi j’ai peur, mais ce sera fléché. Mais en tout cas, c’est le DERNIER MATCH. Il est nécessaire que tu viennes. D’aucuns prétendent qu’il y aurait une saison après celle-ci et qu’on reviendrait à la rentrée prochaine, donc qu’en fait ça va. Mais qui sait ce qu’il adviendra de ta vie en la prochaine saison ?  Seras-tu là ? Nul ne le sait, et c’est la raison pour laquelle j’en réfère à la sagesse ancestrale : carpe saisoniem. (Vis comme si la saison prochaine n’existait pas et mange du poisson, mais brosse-toi les dents après, quand même.) En plus ça ne coûte que 3 euros, voire même 2 si tu es membre du COF, donc franchement, n’est-ce pas.

Match d'improvisation de fin de saison : 20 juin 2012

Cette affiche, je te suggère de cliquer dessus pour la voir en très grand, de l’imprimer en une douzaine d’exemplaires que tu collerais sur le plafond au-dessus de ton lit, de façon à être sûr de ne pas oublier de venir. Sinon, il y a aussi un évènement Facebook, grâce auquel tu peux déclarer solennellement que tu seras des nôtres et risquer un truc pas sympa si par malheur tu te désistais. On rigole pas.

Je crois que c’est tout ce que j’ai à dire.

Bisous.

On joue ce vendredi là maintenant

Tout le monde est là ? Bon, alors déjà, qu’est-ce que vous faites là ? Vous avez vu l’heure ? Bon, c’est pas grave, puisque je vous ai sous la main : on joue vendredi. C’était annoncé sur Facebook et sur Twitter et dans la liste des évènements depuis quelques jours, mais on n’avait pas encore fait d’annonce officielle. Alors voilà :

Affiche du match d'improvisation du 21 octobre 2011 : Réplikatou vs N'Improtequoi

Et puisque l’affiche est un prétexte parfait pour sauter du vouvoiement au tutoiement, cours vite nous annoncer ta présence sur l’évènement Facebook, car c’est ce que font les jeunes branchés. Et aussi parce que mine de rien, on est déjà mardi. Alors vite ! VITE !

On a deux ou trois évènements en préparation pour le mois de novembre dont on vous en reparlera très bientôt, dont une apparition à la Nuit d’Ulm du 26 novembre et un match dans un bar parisien. Et si je ne vous en dis pas plus, c’est uniquement pour vous forcer à revenir et à nous suivre sur twitter. Dans le milieu, on appelle ça du teasing 2.0 numérique des internets, en gros.

Bisous.

Des choses qui se passent en juin

Hey ninja. Je te fais un coucou en vitesse parce que je suis pressé, mais comme l’augmentation du prix du savon me fait annuler ma douche, j’ai quelques minutes pour te prévenir des deux-trois trucs qui se passent dans pas longtemps. Alors voilà, c’est un peu à la dernière minute, mais c’est pas comme si t’étais habitué à ce que je te prévienne longtemps à l’avance, si ?

D’abord, vendredi soir à 21h, on fera une petite démo à la Nuizette d’Ulm, le bal de fin d’année de l’ENS. C’est donc au 45 rue d’Ulm et je ne sais pas si l’entrée à la Nuizette est payante, mais une fois que vous êtes dedans, le spectacle sera gratuit. Vous y verrez des nouveaux en train de faire… DES TRUCS ! Mais vu que c’est de l’impro, c’est pas évident de vous dire quoi à l’avance.

Ensuite, c’est pas « nous » à proprement parler, mais on a une jeune recrue qui joue dans la comédie musicale « Panique à Bord », ce soir à 20h à l’Alhambra. Cours réserver tes places en cliquant sur ce lien que je fais long pour être sûr que tu ne le loupes pas. J’imagine, ninja, que tu viens nous voir à chaque fois et que tu connais maintenant par cœur notre hymne dans lequel on est bien obligés d’avouer qu’on ne sait pas chanter ? Ce soir, c’est l’occasion de venir constater que ce n’est pas totalement vrai, même si on parle d’une nimprote que tu n’as encore jamais vue avec nous sur scène. Par ailleurs, l’association étudiante qui monte ça reverse ses bénéfices à la bonne cause. Alors fonce.

Enfin, le dernier spectacle de la saison se jouera fin juin et il s’agira de notre troisième triptyque. Ce sera probablement le 22, mais ce n’est pas encore totalement confirmé, alors reviens et je te tiendrai au courant.

Sinon on a été jouer à Festupic, c’était vachement super cool et je te posterai une photo ou deux si j’en trouve.

Bisous.

Back to the 70’s

Salut les ninjas ! Un petit coucou en vitesse pour vous passer l’affiche de notre spectacle de samedi : Back to the 70’s.

Ça sera un spectacle d’improvisation un peu différent de ce qu’on fait d’habitude. On flippe joyeusement, alors soyez choux et venez nous soutenir. Comme le dit l’affiche, ça se déroulera au café « L’Envol Québécois » (pour les habitués des matchs à l’ENS : c’est à moins de 5 minutes à pied). Anne-Sophie fera la MC en costume et les joueurs… improviseront ! Alors si tu en as marre de la grisaille et du froid, viens être nostalgique d’un temps que les moins de trente ans ne peuvent pas connaître. Évidemment, on n’a pas trente ans non plus, donc on fera semblant de faire des références intelligentes et tu feras semblant de trouver ça subtil.

En attendant, il est cinq heures du matin et une question me trotte dans la tête : à quel moment et pourquoi ai-je décidé de faire des crêpes ? Enfin je ne me plains pas, mais j’aimerais comprendre à quel moment est-ce que j’ai explosé le record mondial de procrastination.

Aidez-moi. S’il-vous-plaît.

Réservations pour le triptyque du 16 juin

Pour rappel, nous jouons ce samedi 5 juin au Point Gamma, le célèbre gala de fin d’année de l’école polytechnique. Il y aura des concerts, des feux d’artifice, des massages et plein d’autres trucs incroyables. C’est un évènement tellement serious business qu’il y a de la techno avec « tonight » dans les paroles, sur leur site. Alors si vous ne savez pas quoi faire et que vous avez 23 euros sous la main, n’hésitez pas à passer. On jouera à 21 heures. Serious business.

Sinon, je vous en avais déjà parlé : le 16 juin nous jouerons un spectacle en triptyque. Et pour ceux qui n’auraient pas suivi, un triptyque d’improvisation est un spectacle qui implique 3 équipes, beaucoup de temps et aucune règle. Han, ça ferait bien sur l’affiche, ça. En clair, chaque équipe propose son improvisation et passe le relai à l’équipe suivante quand bon lui semble. Pendant qu’une équipe joue, les autres préparent la suite de leur improvisation, ce qui permet de monter des histoires qui tiennent debout et des effets dramatiques plus élaborés que celui-ci : une première dans l’histoire des N’Improtequoi ! *tan-taaaaan !*

Et comme le titre l’indique, la raison pour laquelle je viens vous parler de ce nouveau spectacle, c’est parce que nous venons d’en ouvrir les réservations ! *tan-taaaan !*

Quelques petites précisions, cependant :
– Tous les champs sont obligatoires (sauf celui où c’est marqué « facultatif »).
– Indique le nombre de places que tu veux en chiffres, sinon ça se transforme en 0. Vu qu’on utilise la valeur que tu rentres pour diviser quelque chose, il en résulterait une impossibilité physique qui pourrait créer un trou noir. Et je sais vraiment pas ce qu’on ferait d’un trou noir à l’ENS. Alors s’il-te-plaît, fais un effort.
– La newsletter : lorsque nous en faisons une, elle est mensuelle – tu ne te feras donc pas bombarder tous les jours.
Présente-toi avec 10 minutes d’avance en précisant que tu as une réservation.

Les réservations sont fermées pour cet évènement.

Venez nombreux à bientôt bisous. Merci.